#11 Percer et voir

Temps de lecture : 2 minutes

 

[ ! Cet article s’inscrit dans le cadre de l’écriture d’une petite histoire : LouPiote]

forêt magique de lumièreUne fois précédente, on avait dit qu’à nos yeux s’offrent une réalité qui en cache bien d’autres. Loin de moi l’idée de vouloir incriminer nos chers yeux qui sont tout de même bien utiles (en réalité si précieux, même s’ils semblent plus doués à voir le verre à moitié vide, où seulement les jours nuageux, parfois), loin de moi donc l’idée de les accuser, puisque, eux-mêmes, avec de l’entraînement et parfois naturellement, sont parfaitement capables de voir autre chose que ce qu’on veut bien nous faire voir.

En fait, pour exploiter pleinement leurs capacités, il faut se rappeler que les yeux ne se suffisent pas à eux tout seuls pour voir, et qu’ils ont besoin de coopérer avec d’autres éléments de nous-mêmes afin d’être efficaces. Ainsi, des zones de notre cerveau sont indispensables à la réception et à l’analyse des images. 

Dans le cas de voir le monde subtil, le cerveau ne sert pas à grand chose, au contraire, ce coquin-là peut même perturber la transmission, à force de vouloir tout rationaliser. Parce que ce dont ont besoin tes yeux pour le voir, c’est-à-dire pour PERCER la matière et VOIR au-delà de celle-ci, c’est de…*roulements de tambours*… ton coeur, tout simplement. Ta foi en l’existence d’autre chose, ton envie profonde de découvrir le monde tel qu’il est, une curiosité sans frontières matérielles. Aie la volonté de transcender tes croyances, de les percer en plein coeur afin qu’elles ne t’empêchent plus de voir… avec persévérance, PERCE et tu VERRAS.

Et donc tu verras. Mais surtout, tu te rendras compte que tu voyais déjà. Tout est là, tout est présent. Ces couleurs étranges que tu perçois autour des objets, ces points scintillants que la lumière révèle, ce halo de lumière qui enveloppe chaque chose de la Terre avec douceur, ces vagues qui se dessinent dans l’air, comme si le monde entier respirait en même temps.

Tout était déjà là, avant même que tu te sache capable de voir, il ne manquait plus que cette foi en toi, une foi sincère qui ne cache pas un besoin de se convaincre que tu es capable, mais une foi qui sait que tu as des pouvoirs illimités.

Afin de voir une nouvelle facette de ton monde, apprends d’abord à te voir, toi, sans filtres. Admire en toi le potentiel formidable que tu es en train de réveiller. Love ❤

5 Tu as aimé cet article ? Clique ici !

2 thoughts on “#11 Percer et voir”

  1. Qu’est ce que j’aime ce texte … ! Eh oui nos yeux sont précieux et parfois nous nous obstinons à les chausser de lunettes teintées de gris ou de noir alors qu’ils sont capables de percevoir milles nuances… Ne les entravons pas mais passons les images qu’ils nous envoient au filtre de notre coeur… Love ❤

Dis-moi ce que tu en penses : laisse un commentaire ! :)