#10 Écouter les petites voix

Temps de lecture : 2 minutes

 

[ ! Cet article s’inscrit dans le cadre de l’écriture d’une petite histoire : LouPiote]

Écoute les petites voix…

lune garçon nuit réalité…celles qui passent leur temps à te conseiller, inlassablement, même quand tu es en pleine conversation interne avec toi-même. Non, ce n’est pas un problème mental, c’est une bénédiction quasi divine, du moins bien utile.

Je suis sûre que tu les entends aussi ces voix, quand tu n’es pas trop occupé·e à te demander quoi manger ce soir où à te rappeler qu’il faut absolument réparer cette chaise qui attend depuis des mois. Je suis sûre que tu les entend aussi ces voix, quand tu n’es pas parasité·e par un brouillage mental qui, en plus de te disperser vers des choses extérieures plus ou moins importantes, t’imposent des émotions que tu aimerais bien éviter : rolalaa! je n’ai jamais le temps de faire ça, et puis, de toutes façons, ça me saoule ! et puis je suis nul·le en cuisine, je fais tout le temps les mêmes choses, pffoou, à quoi je sers au fait ? 

Trouves-tu que j’exagère, ou à l’inverse, penses-tu que c’est la moindre des choses de se sentir aussi sale qu’une serpillère (pardon aux serpillères) quand on fait toujours trop cuire les pâtes ? Peu importe, au fond, le message est le même, ou plutôt, le message est toujours aussi inaudible, incompréhensible… normal, ça grésille sur ta ligne !

J’en reviens aux petites voix (voix qui peut être également singulière, je précise) : celles-là sont claires, et se font entendre bien souvent quand tu fais taire ton monologue intérieur. C’est pourquoi, là où elle se manifestent le plus aisément, c’est la nuit, quand tu éteins ton mental trop bavard. La nuit porte conseil, dit-on.lune fille nuit réalité

Oui, et je t’assure que cette nuit j’ai eu la chance d’assister à une véritable réunion, que dis-je, c’était un colloque ! Des mots, des phrases, soufflés dans mon esprit alors que je ne me sentais avoir plus aucun contrôle sur mon cerveau, pour mon plus grand bonheur ! Encore plus incroyable, et c’est pour te prouver que ce n’était pas ma petite tête qui fabriquait ça : on (qui était-ce ? une partie de moi ? un messager venu du ciel ?) m’a parlé en chinois ! Oui, oui, et je peux t’affirmer que je ne connaissais aucun mot mais, chose étrange, je comprenais le message, l’intention mise derrière cette langue.

Tout ça pour dire, écoute-toi, mais fais tout de même attention à qui tu tends ton oreille : est-ce un énervé qui te crie dessus, ou une petite voix fluette qui peine à se faire entendre, mais, une fois qu’elle a ton attention, est toujours de très bon conseil ?

3 Tu as aimé cet article ? Clique ici !

Dis-moi ce que tu en penses : laisse un commentaire ! :)