The Hours

Temps de lecture : 3 minutes

« Mrs Dalloway dit qu’elle s’occuperait elle-même d’acheter les fleurs. »

C’est autour de cette simple phrase que s’oriente le film The Hours: il s’agit de la première phrase du roman éponyme Mrs Dalloway, écrit par Virginia Woolf.

Trois femmes, à trois époques différentes. Trois destinées s’articulant autour d’une même problématique: entre soumission à une puissance masculine et désir d’émancipation.

Les personnages principaux

Tout d’abord, pour Virginia Woolf, Mrs Dalloway est le roman qu’elle est en train d’écrire : une journée dans la tête de Clarissa Dalloway, une femme mariée préparant une réception pour le soir-même.

 

Ensuite, avec Laura Brown, on a la figure du lecteur. En effet, Mrs Dalloway est le roman qu’elle lit, lecture qui lui fait prendre conscience que sa vie « parfaite » est bien éloignée de ses aspirations.

 

Quand à Clarissa Vaughan, elle est une sorte de Mrs Dalloway d’une autre époque, une nouvelle Clarissa du XXIème siècle.

Mon avis

Ce qui est particulièrement touchant, c’est la force littéraire et réflexive qui anime ce film, et pose de véritables interrogations sur le sens de la vie et sur le pourquoi de la mort.

De même, et c’est assez déroutant, nous sommes directement plongés au cœur de ces trois vies, sans que le scénario ne nous donne explicitement des indications sur les personnages, leur passé et leurs émotions… Ce sont toutes ces choses que nous découvrons, en spectateur, au fur-et-mesure que nous avançons dans le film.

En tant que passionnée de littérature, je trouve que ce film fait un véritable éloge de la littérature, car il permet de montrer la puissance de celle-ci, comment un seul roman peut marquer trois vies, et avoir encore de l’impact, même presque un siècle après sa parution.

Inutile d’ailleurs d’avoir lu Mrs Dalloway avant de voir le film… Malgré ça, le roman permet de comprendre plus facilement le film, non pas au niveau de l’histoire, mais plutôt parce que The Hours s’inscrit dans la même esthétique que Virginia Woolf : pénétrer au cœur de la vie de chacun pour essayer d’en dénouer les subtilités et les motivations.

Enfin, pour ceux qui serait plutôt tenter par ma lecture, sachez que The Hours est tiré d’un livre du même titre, écrit par Michael Cunningham.

 

Voici la bande annonce du film:

 

0 Sois le/la premier.e à aimer cet article !

Dis-moi ce que tu en penses : laisse un commentaire ! :)