#20 Voyage en Agartha

Temps de lecture : 3 minutes

[ ! Ce texte « #20 Voyage en Agartha  » s’inscrit dans le cadre de l’écriture d’une petite série : LouPiote]

Voyage au centre de la Terre (Jules Verne)Pardonne-moi de mon absence, j’étais en voyage. Confinée ou pas, j’ai pu faire une petite expédition assez inattendu. Frontières des pays fermées ou pas, ce n’est pas dans un lieu de la surface terrestre que je suis allée… tu me vois peut-être venir : si je n’étais pas sur la terre, j’étais peut-être sur (ou dans) mercure ? Eh non. Une autre planète alors ? Non plus ! Ahah. J’étais au centre de celle-ci, au centre de la terre, telle un personnage de Jules Verne envoyé dans d’incroyables aventures.

Alors, je te rassure (si tu connais le roman de cet auteur), ce n’était pas un voyage pénible et délicat (bien que l’aventure d’Axel et de son oncle soit quand même merveilleuse) ; c’était un voyage doux et léger. Léger au sens premier du terme, puisque que pour accéder au centre de la terre, j’ai du me délester de ma dimension physique la plus dense, de mon corps de 3D.

« Centre de la terre », dis-je, ce qui n’est pas tout à fait exact. Je suis allée en terre creuse, de manière plus générale, dans la terre donc ; savoir si j’étais physiquement au centre ou non n’importe pas vraiment. En revanche, je peux dire que j’ai voyagé dans un point central de la terre : Telos, la cité principale de l’Agartha – autre nom désignant l’intraterre – est un endroit magique.

La lumière apaisante emplit tout, l’ombre est quasi-inexistante ; du moins, elle n’est pas comme en surface. En fait, la lumière est issue du soleil central et des choses elles-mêmes, comme un rétro-éclairage intégré à tout. C’est vraiment incroyable, et pourtant, l’atmosphère y est douce, la chaleur n’est pas étouffante, et les zones ombragées sont voulues, comme des endroits aménagés là où on aurait volontairement baissé la lumière. Tout est volontaire, et en Agartha plus généralement, tout est calculé avec le coeur de chaque concepteur, dans l’harmonie et l’amour de tous les êtres vivants. 

Je ne pourrais d’écrire tout ce que j’y ai vu. Enfin si, je le pourrais et je le ferai certainement, mais en petites étapes. Je raconterai sans doute mes voyages là-bas, et peut-être que le fait de lire mes récits te rappelleront quelques souvenirs.

En Agartha règne une chaleur réconfortante, apaisante, je m’y suis sentie comme si j’étais plongée en permanence dans un bon bain chaud et parfumé. En parlant d’odeur, les fleurs sont superbes, délicatement embaumées et de multiples couleurs. Les jardins sont surprenants : tout a une taille qui paraît plus grande qu’à la surface. À moins que ce ne soit nous qui sommes plus petits ? Question de point de vue. L’eau y est voluptueuse et fraîche en même temps, légèrement scintillante : suffisamment pour avoir l’impression de plonger dans une rivière de paillettes quand on se baigne. Le monde minéral a une très forte importance en Agartha : les pierres émanent une vibration extrêmement forte, et être à leur contact fait l’effet d’une recharge quasi-immédiate d’énergie. 

Quelque chose que j’aime beaucoup faire quand j’y suis, c’est voler ! Alors, on pourrait penser que l’activité principale à faire en terre creuse est la spéléo(logie), et pourtant ! C’est grand, là dedans ! Et surtout plusieurs dimensions se chevauchent, autant te dire qu’il y a autant de place que l’on peut l’imaginer ! Encore faut-il exercer suffisamment son imagination pour s’en rendre compte, et évoluer assez pour accéder au plus possible de strates. Voilà, j’aime donc beaucoup m’y rendre et voler à travers les lianes et les petits arbres, descendre le long de canyons verts et frais, m’élancer dans l’air bleu et violet enchanté. J’ai beaucoup d’autres choses à te dire à propos de cette endroit qui se dessine sous nos pieds… ce sera pour un petit peu plus tard.

[Petite parenthèse pour finir : cette endroit possède quelques similitudes avec certaines sociétés idéales telles que l’Atlantide, Utopia ou encore Thélème… ;-)]

0 Sois le/la premier.e à aimer cet article !

Dis-moi ce que tu en penses : laisse un commentaire ! :)