Les explorateurs de tunnels

Temps de lecture : 2 minutes
Ici, il fait froid, sombre et j’ai peur.
Je marche sans vraiment savoir où je vais.
Ici, je m’interroge au quotidien et fait suivre une question par une autre.
Le manque de réponses à chacune de ces questions se manifeste par une douleur oppressante et qui épuise.
Tout comme moi, tu connais cet endroit.
Seulement, tu le vois peut-être d’une autre manière.
Voyons cet endroit comme un tunnel.
Un tunnel si long que l’on se demande s’il existe vraiment une lumière au bout.
Tu as certainement déjà percé ce mystère.
À force d’avancer, tu as effectivement atteint la fin de ce tunnel.
Les questions que tu te posais ont en partie obtenu une réponse.
À ce moment-là, tu te retrouves alors dans une lumière rayonnante.
L’air est pur et tu te sens comme apaisé, fier d’être arrivé jusqu’ici.
Seulement, tu t’aperçois qu’à la sortie de ce tunnel s’en trouve un autre juste en face de toi.
Tu ne veux pas renouveler l’expérience, mais tu es obsédé à l’idée de découvrir ce qui s’y trouve.
Dans ce nouveau tunnel, il fait froid, sombre et tu as peur.
Tu marches sans vraiment savoir où tu vas.
Tu continues à t’interroger.
Cette fois, il s’agit d’autres questions, qui par leur manque de réponses, sont tout autant – si ce n’est plus – douloureuses et épuisantes.
Puis trop épuisé, tu t’arrêtes en chemin.
Tu commences à te dire « à quoi bon ? ».
Tu te fais une raison et apprends à t’habituer à ce tunnel sombre et froid.
Tu t’y fais, tu t’adaptes et tu inventes ta propre lumière.
Cette lumière, tu la crées, comme pour la majorité, dans tes dépendances, dans la consommation.
Cela t’aide à ne plus trop te poser de questions.
Puis tu oublies ce moment où tu es sorti de ton premier tunnel.
Tu oublies ce sentiment de paix, de fierté et d’accomplissement de soi que cette lumière rayonnante et cet air pur t’ont procurés.
Ces tunnels, ils représentent le flux de tes pensées.
Ils représentent ton cheminement et toutes ces questions que tu te poses.
Tu t’es demandé à plusieurs reprises s’il était bon de se poser autant de questions.
À ces mêmes moments, les reproches de ceux qui ont décidé de vivre dans leurs tunnels retentissent dans ta tête…
… « Tu te poses trop de questions ! Tu es trop compliqué ! »
Parfois, tu aimerais les rejoindre et tout comme eux, arrêter de te poser ces questions existentielles.
À ce moment-là, rappelle-toi de la lumière après chaque tunnel.
Ces lumières-là représentent les paliers de ton évolution, les paliers de ton développement personnel.
Elles te permettent d’être conscient de tes accomplissements, d’être pleinement toi-même, de te sentir bien comme tu es et de devenir une personne authentique et profonde.
Ce texte est pour tous les explorateurs de tunnels.
Ne vous égarez pas en chemin et soyez fier d’avoir le courage de mener cette aventure : vous n’en sortirez que plus fort.
Et vous, il est comment votre tunnel ?
Texte écrit par Rémy Roger.
2 Tu as aimé cet article ? Clique ici !

Dis-moi ce que tu en penses : laisse un commentaire ! :)